Vidéo intime à Saint-Etienne : "un chantage machiavélique" selon le journaliste Antton Rouget

26 Août 2022
cliquez pour zoomer
Ce vendredi à 13h00, le site d'information Médiapart a mis en ligne un article dénonçant un chantage qui visait l’ex-premier adjoint au maire de Saint-Etienne, Gilles Artigues.

Selon le site d'information Médiapart, Gilles Artigues, premier adjoint à la Ville de Saint-Etienne jusqu'en mai dernier, aurait été victime d'un chantage de la part de l'entourage du maire de Saint-Etienne - Gaël Perdriau - au travers d'une vidéo l'affichant avec un escort-boy, en décembre 2014.

Un enregistrement pris à son insu, par un membre de la majorité municipale, Samy Kefi-Jérôme, et son ex-conjoint Gilles Rossary-Lenglet. Le but : "gérer" Gilles Artigues, pour ne pas qu'il ait l'ambition de briguer le poste de maire.

Sur les images consultées par Mediapart, on identifie clairement Gilles Artigues, Samy Kéfi-Jérôme, ainsi qu’un escort gay, qui a été contacté sur un site internet dédié. "J’ai tout géré depuis Saint-Étienne. Samy a payé sur place l’escort", affirme Gilles Rossary-Lenglet au site d'information en ligne. 

"L’élu y apparaît nu sur le lit, l’escort torse nu. Le film ne montre aucune relation sexuelle, mais son contenu est suffisamment compromettant pour le premier adjoint" Médiapart 

"Un puzzle quasi-complet"

Joint par nos soins, ce vendredi après-midi, le journaliste de Médiapart qui a "mené l'enquête durant plusieurs mois" - Antton Rouget - parle de "chantage machiavélique". Une affaire rarissime, à l'égard du nombre de témoignages et d'éléments matériels recueillis (dont la vidéo compromettante). Lui faisant dire que "le puzzle est quasi-complet" :

"C'est inédit à Médiapart. Je n'ai pas de souvenir, dans l'Histoire politique récente, d'une telle affaire avec ce niveau de détails" Antton Rouget

Aucune plainte n'a encore été déposée

Le maire Gaël Perdriau et son directeur de cabinet Pierre Gauttieri nient toute implication et affirment n’avoir "procédé à aucune demande en ce sens". Nos demandes d'interviews auprès du maire n'ont pas abouties jusqu'à présent. 

Contacté par nos soins, Maître André Buffard (l'avocat de Gilles Artigues); n'a pas encore pu nous répondre. Mais selon Antton Rouget, "une plainte est en préparation. Me Buffard était dans l'attente de la publication de notre article. Car les informations qu'on révèle sont des éléments extrêmement importants dans la rédaction de sa plainte".

  • Réaction du groupe d'opposition "Saint-Étienne Demain"

"Les révélations explosives et inédites de Médiapart publiées ce jour sur les méthodes de "barbouzes" du clan Perdriau sont édifiantes et consternantes. Nous en prenons connaissance avec stupeur. Dans un premier temps, les élus du groupe Saint-Etienne Demain tiennent à faire part de leur soutien républicain à Gilles Artigues, qui aurait été victime d'un odieux chantage destiné à réduire son rayonnement politique. Ce qui avait été qualifié de "miracle de l'union de la droite" à l'occasion des municipales de 2014 par les observateurs politiques avait donc de bien sombres explications.

"Des méthodes dignes des pires systèmes mafieux"

Les méthodes évoquées dans l'article, pour nuire à des responsables politiques ou les réduire durablement au silence, sont dignes des pires systèmes mafieux mais ne constituent hélas pas une surprise pour toutes et celles et ceux qui sont bien au fait du fonctionnement de la mécanique du "système Perdriau" et de son proche entourage, dont la capacité à broyer des personnes a été maintes fois évoquée. 

Le groupe d'opposition n'exclut pas de "saisir les juridictions compétentes"

Les quelques réponses assénées avec légèreté et insouciance par les personnes incriminées contrastent fortement avec l'extrême gravité des faits allégués : chantage, possibilité de détournement de fonds publics sur la base de subventions attribuées à des associations, tentative de corruption, etc. Aussi, en lien avec nos conseils, nous réfléchissons d'ores et déjà à saisir les juridictions compétentes. Plusieurs responsables de la majorité municipale, et le Maire lui-même, doivent désormais solennellement s'expliquer devant les Stéphanois, et probablement devant la Justice. Si ces faits, qui ne doivent pas avoir droit de cité dans une démocratie, sont avérés, il ne serait bien sûr pas imaginable que le premier magistrat puisse rester en place".

  • Réaction du groupe communiste à la Ville de Saint-Etienne :

"Ce que nous y avons lu nous a terriblement choqué et nous apportons notre soutien à la
victime. Nous rappelons que nous défendons la liberté et le droit au respect des personnes
quelque soit leur orientation sexuelle [...]Cette affaire éclaire d’une lumière crue certaines alliances nouées ces dernières années et les pratiques de certains pour rester au pouvoir. La justice devra aller jusqu'au bout : la vie politique locale ne peut pas et ne doit pas être fondée sur de telles pratiques juridiquement répréhensibles et humainement
monstrueuses. Mais d’ores et déjà la responsabilité de trois personnes semble engagée. Elles devraient se mettre en retrait de la vie politique de la ville et de la métropole le temps que la Justice fasse son travail". 
 

Newsletter
inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir toute l'actualité de la chaine

fil info

l'actualité en temps réel
24 mai

38e Marché de Potiers Créateurs

La 38e édition du Marché de Potiers Créateurs, anciennement Foire à la Poterie, se tiendra ce week-end du 25 et 26 mai (de 10h à 19h), à Saint-Bonnet-les-Oules. Plus de 40 artisans ont été minutieusement sélectionnés pour l'originalité et la qualité de leurs créations : grès, faïence, porcelaine, raku et bien d'autres techniques. Entrée et parking gratuit.

23 mai

Fermeture de la médiathèque de Tarentaize

Dans le cadre de travaux de modernisation, la médiathèque de Tarentaize à Saint-Etienne sera fermée du 20 juin au 25 juillet 2024. Un service de click and collect sera mis en place afin d’assurer la continuité de service.

22 mai

Roland Garros : une 1ère victoire pour Hugo Grenier

Hugo Grenier a gagné son 1er match de qualifications à Roland Garros ce lundi. Le Montbrisonnais a battu l'Américain Tristan Boyer (6/4, 3/6, 7/6). Hugo (185e mondial) affrontera l’Allemand Henri Squire (211e) au prochain tour. 

21 mai

L'équipe de France féminine de football dans le Chaudron

Les joueuses de l'équipe de France de football affronteront l'Angleterre, dans le cadre des éliminatoires à l'Euro 2025, le 4 juin à Geoffroy Guichard. Il s'agira du match retour de la phase de groupe. 

17 mai

Diva Salon : 4 mois de sursis

Le tribunal de commerce de Lyon a accordé ce jeudi à l’entreprise Diva Salon au Coteau 4 mois de sursis. En redressement judiciaire depuis le mois de mars, Diva Salon (117 salariés) espère décrocher plusieurs appels d’offres d’ici le 4 septembre.

16 mai

Meurtre à Mably : ouverture d’une information judiciaire

Le parquet de Saint-Etienne a décidé d’ouvrir une information judiciaire contre X pour meurtre, après la découverte d’un homme blessé par balle à la gorge le 10 mai dernier. Le drame s’était produit à son domicile de Mably en présence de sa compagne et ses 2 enfants.

13 mai

Mask of Armeville : une expo au Palais de justice

En partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et le barreau de Saint-Etienne, le Palais de justice de Saint-Etienne accueille (du 16 mai au 5 juillet), l’exposition "Mask of Armeville". Cette exposition présente une série de totems sur le thème de l’architecture, de l’histoire et de la sociologie des quartiers de Saint-Etienne. Entrée libre et gratuite dans la salle des pas perdus. 

13 mai

Job dating sportif

La Mission Locale de Saint-Etienne organise le 14 mai, à l'Urban Soccer de Saint-Etienne, les 1ères Olympiades de l'Intérim de 9h à 14h. Cet événement, conçu comme un job dating innovant, rassemblera 12 agences d'intérim et favorisera l'inclusion et les valeurs du handisport. L'objectif est de recruter autrement, sans CV ni entretien initial, et de permettre aux demandeurs d'emploi de rencontrer les recruteurs à travers des activités sportives et ludiques. 

7 mai

La prévention du cancer du col de l'utérus sur scène

Pour la 2e année consécutive, AÉSIO mise sur un format de prévention original avec le spectacle "Ex Utero". Cette pièce de théâtre, interprétée par Sabrina Nanni, aborde avec délicatesse et émotion les défis liés au cancer du col de l'utérus et l'importance de la vaccination et du dépistage du HPV. Le spectacle est suivi d’un échange avec le public animé par le Dr Quentin Reboul, chirurgien gynécologue de la Clinique Mutualiste d’AÉSIO Santé et la comédienne. Jeudi 23 mai 2024 (19h30), salle Louis Daquin à La Ricamarie. Pour s’inscrire, cliquez ICI

7 mai

Un apéro musical pour la recherche médicale

L’association AIRE (aide à la recherche médicale de proximité) organise un nouvel évènement musical, le jeudi 16 mai à 19h, au Novotel Chateaucreux à Saint-Etienne. Le groupe Micro Cimat a été invité pour un apéro musical dont les bénéficies seront reversés au CHU de Saint-Etienne. Entrée : 20 euros. Réservation obligatoire par mail : assoc.aire@gmail.com